Középkor

ce forum a pour but de recolté le maximum d'information serieuse sur la hongrie medievale a l'aide des differents apports de documents et precieuses traduction des visiteur ce forum se construit petit a petit avec vos ajouts (dessin: László, Gyula)
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 resumé d'histoire des magyars par steven lowe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
tihamir
Admin
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 27/05/2009
Age : 32

MessageSujet: resumé d'histoire des magyars par steven lowe   Sam 25 Juil - 21:21

Les Magyars de Hongrie



Par Steven Lowe

les Hongrois, contrairement à leurs voisins slaves, parlent une langue du groupe connu sous le nom de finno-ougriennes.
Malgré les revendications de descendance hunnique, on pense qu'ils proviennent de la chaîne de l'Oural en Russie et qu'ils ont effectué une migration a l'est, puis au sud en contact avec les Turcs et les Iraniens, en prenant un mode de vie d'élevage nomade.
Le nom de la Hongrie viendrait de Le Ogur ( "dix flèches"), le nom d'une confédération tribale Magyar.

au Ve siècle, les Magyars migrent - certains à l'ouest jusqu'à la rivière du Don, d'autres, au sud dans les montagnes du Caucase.
A peu prés vers l'an 800, sept tribus Magyar contribuent de 20.000 hommes à l'armée Khazar, et 836 Magyar allié avec les Bulgares, ont attaqué une flotte byzantine près de l'embouchure du Danube.
pendant des décennies, ils ont pris le contrôle de vastes zones du sud de la Russie, multipliant les des raids sur les zones slaves s'attribuant butin et esclaves et en 862, ils perquisitionne l'est de l'Empire franc.

en 889, les Magyars suivant leur chef Arpad, fuyant apparemment l'ethnie steppique turque connue sous le nom de Pechenegs (ou Patzinaks) a atterri au milieu d'une guerre entre Byzance et la Bulgarie. Les Byzantins louèrent leurs services de mercenaires contre les Bulgares, ce qu'ils firent avec succès, au début. Mais le Kijnaz (roi) Bulgare Syméon fait une alliance avec le Pechenegs, qui a repousse les Magyars de la vallée du Danube dans la région maintenant connue comme la Hongrie.

La conquête de la Hongrie

cette région était initialement sous domination franque, mais a été peu peuplées depuis Charlemagne et la destruction de l'Etat avar en 803 et les Magyars ont été en mesure de se déplacer dans la quasi-unanimité. L'empereur Francs Arnulf a même trouvé utile de les soumettre à un vassal rebelle. Mais une fois en place, ils sont impossibles à éliminer. Ils ont rejeté plusieurs tentatives pour les soumettre, et ont finalement conquis la région.

ce territoire qui leur appartient maintenant - le bassin du Danube - est entouré par les Carpates et la Transylvanie, des chaînes de montagne, mais a un accès à l'est vers les territoires bulgare et byzantine, et a l'ouest sur l'Italie et le reste de l'Europe. C'est une véritable forteresse à partir de laquelle ils peuvent lancé des raid a l'est, a l'ouest et au sud avec une impunité presque totale.

En 898-9 l'empereur franc Arnulf fait usage des raid Magyars en tant que mercenaires en Italie, mais à leur retour, ils balayent la Bavière, une possession franque, et retourne à la maison chargés de butin. Il y a un record de 33 raids entre 898 et 955, à travers l'Italie, l'Allemagne, la France et la Bourgogne, ils atteignent même la côte atlantique et traversent les Pyrénées jusqu'en Espagne.

Après une grave défaite en Allemagne par Henry Fowler, de la Saxe en 933, ils étaient déchaîné de nouveau l'année suivante, cette fois vers l'est. Ils ont attaqué la Bulgarie et l'Empire byzantin, pour atteindre les murs de Constantinople. Les Byzantins ont du payé une «taxe» de 15 ans. En 948 Horka (chef de guerre) Bulcsu conclu une période de dix ans de paix avec Byzance et a été baptisé chrétien.
Cependant, à partir de 947, l'Allemagne sous Otto I (le Grand) a commencé à augmenter sa sphère d'influence en Hongrie, il reprend la Bavière, envahis les colonies hongroise de l'ouest et soumet les Tchèques, en 951 il conquière l'Italie, où Otto a lui-même couronné son vassal Bérenger II.

en 955 Otto détruit l'armée Magyar de façon décisif, a la journée de la bataille d'Augsbourg. Selon la légende, sept hommes seulement ont pu d'échappé et rentré en Hongrie. Mais l'Allemagne a subi trop de perte pour profiter de la victoire et s'instaure une paix pendant quinze ans.

Pendant ce temps la paix avec Byzance avait encouragé le commerce et les relations culturelles. Le christianisme aussi s'épanouie, avec les missionnaires catholiques en provenance d'Allemagne. En 973 Geza I et toute sa maison ont été baptisés, et une paix conclu avec l'empereur Otton I. le fils unique de Geza , Vajk, a été baptisé Istvan (Stephen) et serra dans le future canonisé . Geza enrôle des Bavarois pour servir de gardes du corps, et les installes sur les grands domaines.

Saint Stephen

en 996 Stephen épousé la sœur d'Henry II de Bavière. Une guerre de succession après la mort de Geza l'année suivante a été remporté par Stephen avec une armée mixte de Hongrois et bavarois de cavalerie lourde. Il est devenu le plus connu et peut-être le plus importante dans l'histoire hongroise. Pour empeché des pays chrétiens belligérants de fondre sur la Hongrie comme une nation de «païens barbares", Stephen demande directement à Rome la reconnaissance qu'il est le premier roi chrétien de Hongrie, indépendant des allemand et des empereurs byzantins.

Stephen affranchis des esclaves et établies des églises, en encourageant ses nobles à faire de même. Il a redistribué les terres, frappées des pièces de monnaie en argent, et jeter les bases d'un système juridique. Des relations amicales ont été entamées avec Byzance (la couronne royale hongroise est un travail byzantin), et le fils et héritier de Stephen est marié à une princesse byzantine et Stephen avait sa propre garde varangue à l'imitation de l'empereur byzantin.

En 1014, Stephen aide l'empereur byzantin Basile II dans sa guerre contre la Bulgarie et, plus tard, repousse les allemand et l' invasions Pecheneg. le Latin devint la langue de la cour, et le hongrois disparu presque des documents officiels. Stephen est décédé en 1038, et fut canonisée en 1073.

après la mort de Stephen les guerres de succession perturbérent le royaume (avec quelques périodes de calme) jusqu'au début du 13e siècle. De nombreux pretandant sont introduit avec l'aide étrangère - allemand, polonais, et dans le 12ème siècle, byzantine. La Hongrie a perdu l'indépendance avec ces aides de l'étranger et dut faire hommage, à diverses reprises, à la fois du coté occidentale et aux empereurs byzantins.

Malgré les conflits, la Hongrie a augmenté dans la population, la prospérité et le territoire.
L e Royaume de Croatie a été annexé et administré par un ban (vice-roi). Les moines en provenance de l'Allemagne, l'Italie et la France ont posé des normes culturelles et permis d'autres progrès, comme un changement de l'élevage aux cultures et les vignes. Des mines d'Or, d'argent et de sel ont été ouverte et les villes nouvelles ont été créées. Bien que l'empereur byzantin Manuel Comnenos (1143-1180) a envahi dix fois en vingt-deux ans dans une tentative d'imposer la souveraineté byzantine, il n'a jamais sérieusement menacé l'indépendance hongroise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kozepkor.forumactif.com
tihamir
Admin
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 27/05/2009
Age : 32

MessageSujet: Re: resumé d'histoire des magyars par steven lowe   Sam 25 Juil - 22:43

L'État hongrois

La population libre de la Hongrie est maintenant composé de trois grandes parties. Les hommes libres (connu sous le nom de la nation) étaient les descendants des envahisseurs Magyar, et etaient tous nobles. Ils ont le devoir de porter les armes et sont totalement exonérés d'impôts. Les envahisseurs ont cependant été considérablement affaibli par les descendants des affranchis (esclaves affranchis, qui correspond à vilains) et des immigrants qui étaient se sont assimilé dans l' État.

au milieu du 12ème siècle, Otto, évêque de Friesing (le frère de Henry II) a écrit:

Citation :
«Ces Magyars n'ont pas un beau visage, ils ont les yeux creux, de petite stature, leur langue et les mœurs sont barbares, de sorte que nous devons blâmer le destin, ou admirer la patience divine, qui a donné un beau pays à ces gens qui ressemble plus a des monstres.
"Leur logements sont plutôt misérables: ils sont construits de roseaux, à l'occasion de bois, et encore moins souvent de pierre. En été et en automne, ils vivent dans des tentes.
«Quand le roi va à la guerre, ils suivent tous, sans argument. Un sur dix, soit un sur huit villageois - ou plus si nécessaire - sont envoyés à la guerre avec l'équipement complet. Ceux qui restent cultive la terre.
«La personne du roi est entouré par des étrangers, il y en a un bon nombre, et ils sont appelés dignitaires. Seuls leurs dignitaires étrangers copie l'éclat de la guerre de notre peuple et de nos armures. "

En 1122 la noblesse se leva et forca une bulle d'or – l'équivalent hongrois de la Magna Carta anglaise- sur le roi André II , pour son abus de pouvoir royal. Après Andrew est décédé en 1235, son fils, Bela fait ce qu'il put pour rétablir l'autorité royale, mais ses efforts ont été portés à rien par l'invasion mongole de 1241.

Les Mongols ont presque complètement détruit l'armée hongroise, et ravagé les campagnes de l'est vers l'ouest. Bela l'échappe de justesse, et la Hongrie a été sauvé de la destruction quand le Khan Mongol, Batu, rentre avec ses armées, surement pour contester la succession à la mort du Grand Khan, Ogotai. La population a diminué de moitié en douze mois, par le biais de massacre, la peste et la famine. Bela répare les dégâts, il construit une chaîne de forteresses aux frontières, et a appelé des colons pour repeupler le pays.

Avec la mort d'André III, en 1301, la dynastie des Arpad a pris fin. Le trône est alors pris en charge par des descendants des princesses Hongroise. La Hongrie serra gouvernés par des étrangers, pour les siècles à venir.

en 1440, les Turcs occupaient de vastes zones du nord des Balkans. Ladislas V de Hongrie (Wladislaw VI de Pologne) a été vaincu et tué à la bataille de Varna, dans une funeste croisade contre eux. Cependant, son successeur Janos Hunyadi empeche l'invation de la Hongrie par les turque.

En 1526 le roi Louis Jagiello rencontre la défaite et la mort contre l'armée turque du sultan Soliman le Magnifique à la bataille de Mohacs (près de Belgrade). La moitié de la Hongrie est aux mains des Turcs et le reste a été absorbé dans l'Empire austro-hongrois, qui a duré jusqu'à la Première Guerre mondiale.


armes et armure



Comme la plupart des nomades ,habitants des steppes, les premiers Magyars sont des cavaliers léger, armé d'un arc composite de bois, de corne et de tendons (plutôt que de flatter celles de leurs voisins, conformément à Osprey).
Ils ont également utilisé le sabre courbe, la lances legére, et moins souvent la masse. Le sabre est reconnaissable par ses quillons tourné vers le bas et une poignée courbée.
L'aristocratie portait une armure en métal de belle facture (probablement lamellaire), qui a été favorablement commenté par les autres nations. les Magyars de moins haut rang portait probablement lamellaire en cuir ou une protection en épais feutre.
Le casque Magyar semble avoir été d'une conception analogue à ceux de leurs voisins turcs - spangenhelms de forme conique, éventuellement avec un pic à la couronne.
Les boucliers semblent rares.
La selle Magyar est légère et confortable, et a été largement copié, et possède des étriers pour contribué à la stabilité et au contrôle.
Se sont de formidables archers, et ils avaient une «superbe organisation militaire", une revendication qui est prouvé par leur succès contre certaines des armées les plus professionnelles de leur temps. Henry Fowler, après avoir été vaincu par les Magyars en 924, a copié leur cavalerie légère, et est donc en mesure de les vaincre à son tour en 933.

ils ont favorisée la rapidité la legereté, les tactiques mobile, la douche de flèches à distance, et les retraites feinte, en tournant et anéantissant l'ennemi quand ils les poursuivent.
Toutefois, le contact avec l'Europe de l'Ouest la guerre et l'évolution des besoins d'une société qui ne repose plus sur un mode de vie nomade a introduit une nouvelle orientation. Au 11e siècle, Geza I et Stephen recrutent une cavalerie lourde de la Bavière et les ont utilisés avec beaucoup de vigueur contre les troupes native hongroises rivales .
Aussi, après l'invasion mongole de 1241, Bela IV remplacé les archers léger par une petite force de la cavalerie lourde.

J'ai été incapable de trouver des illustrations contemporaines des ancien guerriers Magyar , sauf [url=]fig. 5[/url] c' est un membre de l'aristocratie au début.
Il provient d'une cruche en métal trouvé en Hongrie. Cette image est celle d'un lancer monté, avec une cote de maille, un casque et la coiffe,(( et splinted cretons et vambraces) intraduisible ).
Il n'y a aucun signe d'arc, l'épée ou un bouclier, bien que ce ne soit pas significatif.
Le casque dispose d'un panache ou de plumes et la lance est équipé de pennons de forme très similaire à celles présentées en bulgarie .
Le cheval est décoré avec les même houppes, et sa queue est tressée.
Le guerrier a un captif vetu d'une armure en lamelles ou un vêtement matelassé.Il a aussi une tête humaine comme un trophée.

Une aiguière en métal sous la forme d'un chevalier est montré de facon très simple, mais semble caractéristique de la cavalerie lourde bavarois recrutés par Geza et Stephen.

Un casque hongrois dans "Arms and Armour of the Crusading Period" par Nicolle, est très similaire à ceux qui existaient en Pologne, en Russie et ailleurs - haut et coniques, fait de quatre panneaux rivetés directement les uns aux autres et portant une pointe en haut, peut-être pour placé un panache.


Religion et croyances

aux début les Magyars étaient chamanistes. Ils croyaient a un univers dualiste, où un chaman noir et un chaman blanc étaient engagés dans une bataille sans fin entre le Bien et le Mal.
Ils estimaient que tout bien dans le monde avait été créé par le chaman blanc, et que tout le mal avait été créé par le chaman noir.

Au contacte des Khazars, ils ont été exposés à l'islam, au christianisme et au judaïsme.

Après la conversion au christianisme pendant le règne de Stephen, un grand nombre de vieilles croyances ont survécu, bien que les gens sont devenus de moins en moins conscients de leur racines et de la philosophie, qu'ils ont réduit à de simples superstitions.

Références:

Balasz, G. and Szelenyi, K., The Magyars – Birth of a European Nation, Corvina Press, Budapest 1989.
Barta, I et al, ed. Pamlenyi, E., A History of Hungary, Collet’s, London, 1975.
Endrey, A., Hungarian History; Part One, The Hungarian Institute, Melbourne 1978 (a rather partisan view of the Magyars, but worth reading for extra information).
Gutman, J., Survival of the Strong, Military History magazine, August 1991.
Heath, I & McBride, A Byzantine Armies 886-1118,Osprey, London, 1979, 1984.
Macartney, Prof. C.A., Hungary: A Short History, University Press, Edinburgh, 1962.
Nicolle, I., Arms and Armour of the Crusading Period, publisher unknown.
Nicolle, I., The Age of Charlemagne, Osprey, London, 1984.

texte original: http://www.geocities.com/egfrothos/magyars/magyars.html
traduit par google et corriger par moi même (excusez moi pour les fautes les erreurs de traduction et ce que ni moi ni google n'avons compris. contactez moi si vous avez une meilleur traduction)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kozepkor.forumactif.com
 
resumé d'histoire des magyars par steven lowe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Salaire minimum: Ce que Steven Benoit ne pourra jamais comprendre
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Petite histoire aux grandes aventures :D
» Steven Benoit affirme que le président traine la patte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Középkor :: histoire de la hongrie :: resumé de l'histoire de la hongrie medievale :: generale :: histoire generale 2 par Steven Lowe (traduction tihamir)-
Sauter vers: